Les newsletters...

« Envoyer des newsletters ? Pour quoi faire ? Plus personne ne lit de mails ! » 

« Je n’ai que 43 contacts sur ma mailing list, aucun intérêt… » 

« De toute façon, je vais forcément me retrouver dans les spams. » 

« J’ai pas envie de saouler les gens, je publie déjà sur Instagram 3 fois par semaine. »

Vous vous êtes déjà dit ça ?

 

Hum. Ça veut dire que vous n’avez pas encore compris à quel point la newsletter est le moyen le plus efficace d’instaurer une relation de confiance avec votre audience.

Et que vous ne savez pas que l’emailing est 40 fois plus performant que les réseaux sociaux pour attirer de nouveaux clients.

Je ne parle pas des dizaines d’e-mails que vous recevez chaque jour et qui s’entassent dans votre boîte mail…

 

Je parle des newsletters que vous attendez religieusement. De celles qui vous donnent envie de cliquer sans perdre une minute. De celles que vous n’oubliez jamais de lire. De celles qui vous restent en tête pendant plusieurs heures.

Je parle des newsletters qui sont bien plus que de simples e-mails : de véritables rendez-vous.

Exactement comme celles de Fanny Péchiodat, fondatrice de My Little Paris, pour qui tout a commencé par une simple lettre d’information envoyée à ses copines. C’était en 2008.

Partagée et repartagée en masse, vous connaissez la suite de l’histoire… 15 ans plus tard, son entreprise réalise plus de 50 millions de chiffres d’affaires (et elle a fait des bébés : My Little Box, My Little Lyon, My Little Book, My Little Travel, My Little Wedding).

Ce que vous n’avez sûrement pas en tête, c’est que tout cela a été fait sans jamais dépenser un centime en marketing ni en publicité.

 

Comme celles du solopreneur Yoann Lopez, qui a transformé sa passion pour la finance en business lucratif. Son fonds de commerce repose uniquement sur l’envoi d’e-mails.

Pour 60 € par an, ses abonnés reçoivent quotidiennement des conseils concrets pour apprendre à investir intelligemment et durablement. Et ça marche.

Résultat : un chiffre d’affaires annuel de 200 000 euros pour son entreprise Snowball, généré par les abonnements à sa newsletter.

 

Ou comme celles de Marc Fiorentino, qui a construit l’intégralité sa carrière à partir d’une newsletter.

Chaque matin, 350 000 personnes reçoivent un e-mail de sa part.

(Entre autres) animateur tous les vendredis de « C’est votre argent » sur BFM TV, il explique très bien comment cette newsletter l’a propulsé sur les plateaux TV

(Ce dernier exemple est bien la preuve qu’on peut faire de grandes choses avec une newsletter, jusqu’à devenir journaliste. Eh oui !)

Une chose est sûre : rien de tout cela ne se serait produit s’ils n’avaient pas commencé à construire leur stratégie e-mailing.

S’ils avaient continué d’envoyer des mails au hasard.

Ou s’ils n’étaient pas passés à l’action par manque d’inspiration ou par procrastination, à rester bloqués 20 min sur un titre ou à reprendre leur introduction 12 fois pour qu’elle soit parfaite.

 

Alors…

Si, vous aussi, vous vous retenez d’envoyer des newsletters par peur d’être ridicule parce que vous n’avez jamais écrit depuis le lycée et les dissertations.

Si vous avez peur qu’on trouve vos idées nulles ou qu’on se moque de vous.

Si vous ne savez pas si le format fonctionne à votre cible, ni comment faire.

Si vous ne trouvez pas le temps pour écrire parce que c’est vraiment pas votre truc.

Il est temps d’y remédier.

La newsletter doit devenir votre priorité pour vous rapprocher de vos prospects et les convertir en super-fans.

Tout le monde sait lire, tout le monde possède une adresse e-mail, tout le monde aime les histoires bien ficelées et tout le monde aime recevoir des infos personnalisées.

 

Pas besoin d’être passé par Polytechnique pour comprendre les opportunités évidentes offertes par la newsletter. Ni pour comprendre que, par mail, les lecteurs sont au rendez-vous.

 

Pas étonnant, donc, que 8 entreprises sur 10 considèrent l’emailing comme étant leur principal canal d’acquisition de clients et surtout, leur meilleur canal de rétention (source : Oberlo).

 

Objectif : transformer cette opportunité en un rendez-vous qu’on attend avec autant d’excitation qu’un enfant compte les jours avant Noël.

Encore faut-il savoir s'y prendre...

Surtout que vous devez commencer par collecter des adresses e-mail, et segmenter votre audience, autrement dit la diviser en sous-groupes (en fonction de l’âge, des programmes déjà achetés, de l’endroit où ils habitent…)

Sourcer le logiciel emailing le plus adapté à vos besoins si vous n’en avez pas déjà un : Mailchimp, Brevo, Sarbacane, Mailjet… et créer un template qui donne envie.

Définir une ligne éditoriale claire qui découle de votre stratégie de contenus parce que la newsletter fait partie de la stratégie de contenus globale et que ça doit servir l’ensemble.

 

 

Et encore, à ce stade, vous n’aurez toujours pas envoyé un seul e-mail.

Une fois que vous serez devant votre page blanche… ce sera une autre paire de manche.

 

Vous devrez réussir à trouver le juste point de rencontre entre les techniques de rédaction web, celles de storytelling et de copywriting.

Vous devrez faire en sorte de réussir à écrire un objet qui fait cliquer, à personnaliser votre envoi, à respecter le bon ratio de texte et de photos.

Et surtout, vous devrez veiller à atterrir dans la boîte de réception et surtout pas dans les spams, la hantise numéro 1 de tout entrepreneur qui envoie un mail…

Avant de réussir à interpréter vos statistiques, du taux de délivrabilité au taux d’ouverture sans oublier le taux de conversion, pour juger de la pertinence de votre campagne et faire mieux à la suivante.

 

C’est un travail de longue haleine. Obtenir l’attention des lecteurs ne se fait pas en un claquement de doigts.

Et pour y arriver, rien ne vaut l’expérience d’une rédactrice professionnelle !

Je vous aide à tirer tout le pouvoir de la newsletter

Votre dernière offre spéciale.

La fermeture imminente des portes de votre programme Signature.

Votre dernier article de blog duquel vous êtes ultra fier.

Votre état d’esprit du moment qui vous permet de mettre votre nouveau produit en avant.

Je m’appelle Adèle, je suis rédactrice web et ça fait déjà 6 ans que j’envoie des newsletters. D’abord en entreprise, puis à mon compte depuis 2022.


Ces 2 dernières années, j’ai aidé près de 15 entrepreneurs à créer une newsletter faisant partie intégrante de leur stratégie de communication.

 

Je mets toute mon expérience et mon expertise à votre disposition pour favoriser les ouvertures, réduire le taux de désabonnement et de désinscription et enfin créer une stratégie emailing en béton :

Rédiger un objet de mail pertinent qui donnera envie de cliquer sans tergiverser et qui vous permettra de vous démarquer. Parce qu’atterrir dans une boîte mail, c’est cool, sous réserve de s’y faire remarquer.

 

Veiller au respect de la linguistique (orthographe, grammaire, syntaxe). La base pour tout rédacteur qui se respecte, on est d’accord.

 

Utiliser un ton adapté à votre cible, en accord avec votre ligne éditoriale (qu’on peut construire ensemble).

 

Rédiger un contenu engageant qui pousse à l’action. L’ouverture grâce à l’objet et le clic grâce au contenu.

 

Créer des scénarios pour vos campagnes marketing automation.

 

Adapter l’angle à votre cible, qu’elle soit B2B ou B2C ou qu’elle ait 20 ans ou 50 ans.