Créez et transformez votre audience en chiffre d’affaires grâce au copywriting

Débarrassez-vous des heures passées à désespérer devant votre écran et n‘ayez plus jamais honte de parler de votre offre !

Vendez mieux et vendez plus grâce à un copywriting fidèle à vos principesSans fausses promesses, sans techniques de vente agressives, et sans manipulation émotionnelle.

Le contenu que vous publiez ne rencontre pas le succès qu’il mériterait ?

  • Vous avez plus d’abonnés sur Instagram que la capacité d’accueil du Stade de France. Les gens lisent et commentent, mais ils s’arrêtent au contenu gratuit. Dès que vous essayez de leur vendre votre solution, il n’y a plus un chat…

  • À chaque fois que vous publiez un article de blog sur votre site web, il est lu, mais jamais partagé (et la section des commentaires reste aussi peuplée que le désert du Sahara).

  • Votre liste e-mail est pleine à craquer. Vos prospects ouvrent vos newsletters, mais pour obtenir le clic, c’est une autre affaire ! Vos efforts ne paient pas, et ça commence vraiment à vous miner le moral.

En bref, malgré toutes vos tentatives de persuader et de convaincre, les résultats de votre création de contenu sont loin de bousculer votre chiffre d’affaires… et ça vous désespère.

Il est temps d’arrêter de prendre le risque de vous épuiser... et de vouloir tout envoyer valser.

C’est à force de produire du contenu sans relâche sans profiter d’aucun résultat, de publier sans relâche sans recevoir de réactions ni de retours, que l’épuisement se fait sentir. Et que vous risquez de jeter l’éponge.

    C’est simple de créer un site internet sur WordPress et d’y intégrer de jolis visuels faits sur Canva. C’est simple d’écrire des articles de blog quand le sujet vous prend aux tripes. C’est simple de créer différentes sortes de freebie pour récupérer un tas d’adresses e-mail. C’est simple de garder un œil sur ce que font vos concurrents pour leur piquer leurs meilleures idées. Et ça a l’air super simple d’écrire des textes qui permettent d’attirer vos prospects comme des mouches.

     

    Un café, un sujet, un Google Doc, et vous voilà les doigts sur le clavier de votre ordinateur, prêt à accoucher de votre prochaine newsletter ou de votre nouvelle page de vente.

    • Peut-être que vous enregistrez régulièrement des hacks Instagram pour savoir comment écrire des contenus captivants.

    • Peut-être que vous vous dites que « si ça le fait pour mes concurrents, y’a pas de raison que ça le fasse pas aussi pour moi ».

    • Peut-être que vous êtes convaincu que le plus important, c’est d’être un spécialiste dans votre domaine, et que le bouche-à-oreille prendra naturellement le relais.

    Chaque vente débute par les mots que vous choisissez / Vous sculptez le succès de vos ventes mot par mot

    Votre site internet, vos articles de blog, vos posts sur les réseaux sociaux, vos newsletters, vos pages de vente : le contenu que vous publiez s’occupe de vendre pour vous en silence tout au long de l’année.

    Si votre style est aussi fade et prévisible que la copie d’un élève de CM2, vous allez continuer à créer toujours plus de contenu sans aucun impact sur votre chiffre d’affaires.

    Si vous recyclez tout le temps vos anciens textes en partant toujours du même angle, tous vos abonnés vont finir par se lasser de vous écouter faire le perroquet.

    Si vos textes ne sont qu’un copier-coller grossier de ceux de vos concurrents, vous resterez toujours Pepsi, et vous ne deviendrez jamais Coca.

    Et vous allez continuer à avoir des sueurs froides à chaque lancement si vous persistez à ne surtout pas vouloir forcer la main de vos prospects au moment de leur passage en caisse.

    Si vous persistez à vous persuader que le copywriting se résume à la structure AIDA, vous ne ferez jamais de votre business une machine à billets verts

    • C’est une chose de connaître les principes de persuasion de Cialdini. Mais ça en est une autre d’exploiter les biais cognitifs pour inciter vos prospects à faire ce qu’il y a de mieux pour eux (et pour votre entreprise).

    • C’est bien d’envoyer des mails à vos prospects tous les mardis matin. C’est mieux de les tenir en haleine pour qu’ils attendent encore et encore des nouvelles de vous avec impatience.

    • C’est tout à votre honneur d’enfiler votre costume de Joséphine Ange Gardien pour offrir à votre prospect les informations dont il a besoin sur un plateau. C’est encore mieux de le prendre par la main pour qu’il navigue sur votre site web pendant des heures.

    • Répliquer les contenus et les formats qui ont déjà fait leurs preuves, ce n’est pas suffisant non plus. Pour obtenir les meilleurs taux de conversion, vous ne devez jamais cesser d’innover.

    Si vous persistez à vous persuader qu’il suffit de dégainer les bonnes tournures de phrase au bon moment et d’enchaîner des phrases courtes pour que votre prospect dégaine sa carte bleue, la courbe de votre chiffre d’affaires restera aussi aléatoire que celle du marché boursier pendant le Brexit.

    Le copywriting, c'est la science des mots qui vendent

    Arrêtez de croire qu’il vous suffit de manier les mots comme Steve Jobs pour devenir un as du copywriting. Au lieu de perdre un temps fou à déchiffrer des codes marketing que vous n’avez pas, faites appel à une professionnelle du copywriting qui maîtrise vraiment son sujet sur le bout des doigts.

    • Je vous aide à développer votre force de persuasion, à anticiper les objections de vos prospects et à créer un sentiment d’urgence qui les poussera à agir là, tout de suite, maintenant.

    • À mes côtés, renforcez la proximité avec votre audience en transformant de simples messages en aimants à connexion émotionnelle (et mettez une bonne longueur d’avance à tous vos concurrents).

    • Accompagnez vos prospects à chaque étape de votre entonnoir de vente pour les préparer à s’imaginer en train de faire chauffer leur carte bleue chez vous.